LE PIRATE NOIR

aventures au grand large

Les ciné-concerts du Quatuor Prima Vista

 

Douglas Fairbanks a inventé les règles d'un genre en créant un mythe moderne qui continue de nous inspirer : avec «Le Pirate Noir», il couronna une longue liste de succès qui avaient fait de lui un des acteurs les plus renommés d'Hollywood et une incarnation vivante du héros intemporel.


Le film de cape et d'épée est entouré d'une aura romanesque qui s'inspire d'un imaginaire à mi-chemin entre Dumas et Stevenson, fait de bravoure et d'exploits héroïques. Au centre de ce "genre" littéraire et cinématographique se trouve la scène archétypale du duel, la confrontation à mort du preux et vaillant chevalier contre son infâme et diabolique ennemi : une rapière, un sabre ou un fine lame à la main, ils s'affrontent avec élégance et brio dans les couloirs d'un sombre château juché sur un pic rocheux ou sur le pont d'un galion espagnol. La chorégraphie en est toujours virtuose et acrobatique et chacun des protagonistes rivalise de dextérité dans des morceaux de bravoure qui sont la marque de fabrique des chefs-d'œuvre d'un répertoire qui, aux États-Unis, porte tout naturellement le nom de "swashbuckler movies" - les films de bretteurs.


On n'oubliera pas de mentionner la caractéristique technique la plus remarquable du «Le Pirate Noir» qui fut le premier film important de l'Histoire du cinéma à être tourné en Technicolor - un procédé encore expérimental à l'époque.


> Le film est présenté dans sa version technicolor d’origine.

Le modèle du film de cape et d’épée

le film

RÉALISATEUR  Douglas Fairbanks

année  1926

durée  1h23

compositeur  Baudime Jam (2004)


« Un pur moment de bonheur. Difficile de mettre des mots sur la prestation du Quatuor Prima Vista qui a donné un ciné-concert époustouflant. Une représentation impeccable. »


Caroline Musquet

(Le Journal de Saône et Loire)

© 1997-2017 Quatuor Prima Vista.
La reproduction intégrale ou partielle des textes figurant sur ce site est interdite sans autorisation.